ACCUEIL L’ASSOCIATION ESPACE PARTENAIRES FORMATION VIE ASSOCIATIVE EMPLOI
 
Les statuts
Le réglement interieur
L'association
La lettre des présidents
 
Qu’est ce que l’ISR ?
Programme
Les promotions
Remises des diplômes
  L'annuaire
 
La lettre de SUP DE RE
  Assemblée générale ordinaire
  Les conférences
  Les ateliers
  Les soirées


LA LETTRE de SUP DE RE


Chers membres,

Pour cette première lettre 2009, nous avons le plaisir de vous présenter une interview de Jean Philippe Dogneton, Directeur de la structure Management des Risques & Contrôle Interne au sein du groupe Macif et Président du comité de réassurance du GEMA.

Cette interview a été réalisée le 20 mars, soit quelques jours avant l’annonce "officielle" de l’intention de créer une société de groupe d’assurance mutuelle (SGAM) entre la Macif, la Maif et la Matmut.

Bonjour,

Cet entretien a lieu dans le cadre de la lettre trimestrielle adressée aux membres de l’association Sup de Re, association des anciens de l’Institut Supérieur de la Réassurance.

Merci d’avoir répondu à notre invitation.

 

Quelles sont vos fonctions actuelles au sein du groupe Macif ?

Je suis aujourd’hui directeur de la structure Management des Risques & Contrôle Interne du groupe Macif.

Il s’agit d’une structure récente, puisque créée en octobre 2007, qui comprend trois entités : Contrôle interne / Normes & modèles / Réassurance

Cette juxtaposition est directement en lien avec la proposition de directive « Solvabilité II ». Il s’agit d’une vision prospective de sa transposition en France.

La réassurance est associée en ce qu’elle constitue un point central du système de gestion des risques.

Quels sont les profils des collaborateurs qui vous entourent ?

Pour la constitution des équipes, la volonté était de recueillir des profils différents mais compatibles : les trois entités de la structure Management des Risques & Contrôle Interne peuvent être amenées à travailler en commun.

Ces entités sont aujourd’hui constituées d’actuaires, de juristes, de techniciens de l’assurance, mais aussi d’auditeurs, de financiers.

Le maître mot semble être la Polyvalence ?

Tout à fait, ces collaborateurs ont à la fois une culture de l’actif et du passif, une vision théorique et pratique et doivent appréhender des problématiques liées aux branches vie et non vie.

Pour chacun d’entre eux, leur intégration dans la structure Management des Risques & Contrôle Interne constitue un véritable challenge.

Comment concevez-vous leur formation continue ?

Pas uniquement par le biais de formations externes, avant tout sur le terrain avec un enrichissement réciproque du fait de la somme de leurs compétences.

Pouvez-vous nous indiquer votre propre formation initiale et votre parcours au sein du groupe?

Juriste de formation, j’ai intégré la Macif en 1991 avec des fonctions d’opérationnel comme cadre technique corporel, j’ai ensuite pris la responsabilité d’une entité de gestion de sinistres et ai intégré la réassurance en 2000.

Vous présidez le comité de réassurance du GEMA.
Pouvez-vous nous décrire l’objet de ce comité ?

Ce comité réunit les responsables de la réassurance de chacun des membres du GEMA.

Parmi ses fonctions, le comité suit, et potentiellement réagit, à l’actualité relative à la réassurance en exprimant de manière commune une position. Ce fut par exemple le cas dans le cadre de l’atelier afférent à la transposition de la directive réassurance, au sujet du maintien des nantissements.

Le comité est également en charge des traités de réassurance communs du GEMA. Il en assure le renouvellement, sélectionne les réassureurs, travaille sur les conditions contractuelles.

Par ailleurs, le comité représente le GEMA lors des manifestations de la profession comme les rendez-vous de septembre à Monte-Carlo.

Vous avez certainement un agenda particulièrement chargé du fait de ce « cumul » de fonctions ?

Une partie de mon temps est effectivement consacrée au Comité de Réassurance. Il s’agit d’intervenir sur la partie technique de réassurance, mais aussi de faire vivre les sujets, de maintenir une activité significative au sein du comité.

Des travaux communs sont-ils organisés entre le comité de réassurance du GEMA et la commission réassurance de la FFSA ? Ou au sein de l’AFA ?

Il n’existe pas d’échange direct.

Un message à faire passer ?

La Directive Solvabilité II impacte le métier de la réassurance, qui ne se conçoit plus comme une activité à part mais devient un outil intégré.

Deux mots sur la future SGAM MACIF - MAIF - MATMUT ?

Pas d’annonce officielle à ce jour, à voir le 24 mars côté MACIF."

Nous remercions chaleureusement Jean-Philippe Dogneton de nous avoir consacré du temps pour cette interview.

Nous souhaitons bienvenue aux étudiants de la promotion 2009 de l’ISR :
Thierry Chaudon (Groupama), Michel Elbilia (CCR), Corinne Guichard (SMACL Assurances), Dominique Jolly (Odyssey Re), Halim Lassouani (Paris Re), Isabelle Le Calvé (Willis Gras Savoye Re), Damien Leroux (Aon France), Gaston Pellerin (Marsh), Andréa Schupler (XL Re Europe Ltd)

Pour la tenue de la rubrique « people » de l’ISR, nous vous remercions de nous adresser les "scoops" que vous souhaitez partager, qu’ils soient relatifs à votre vie professionnelle, ou familiale, à l’adresse fabienne.leroy@aonbenfield.com

Fabienne Leroy

Les lettres précédentes

« LA LETTRE » - Numéro 34 - Année 2016 (au format PDF)
« LA LETTRE » - Numéro 33 - 1er trimestre 2012
« LA LETTRE » - Numéro 32 - 1er trimestre 2011
« LA LETTRE » - Numéro 31 - 3e trimestre 2009
« LA LETTRE » - Numéro 30 - 2e trimestre 2009
« LA LETTRE » - Numéro 29 - 2e trimestre 2007
« LA LETTRE » - Numéro 28 - 1er trimestre 2007
« LA LETTRE » - Numéro 27 - 4e trimestre 2006
« LA LETTRE » - Numéro 26 - 3e trimestre 2006

Vous pouvez également télécharger les anciens numéros au format Word en cliquant sur les liens ci-dessous :